Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Québec, siège du gouvernement

Depuis sa fondation en 1608, Québec a été un important lieu de pouvoir. D’abord siège du gouvernement colonial, la ville est aujourd’hui capitale nationale du Québec. Plusieurs sites archéologiques témoignent de l’exercice de ce pouvoir, notamment le site historique et archéologique de l’Habitation-Samuel-De Champlain, le lieu historique national des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis et l’îlot des Palais.

Diriger un pays

L’îlot des Palais

L’îlot des Palais, situé dans un parc urbain, est une propriété de la Ville de Québec. Entre 1982 et aujourd’hui, de nombreuses campagnes de fouilles y ont été réalisées par le chantier-école de l’Université Laval et par la Ville.

L’approche multidisciplinaire appliquée à ce lieu en fait un véritable laboratoire d’archéologie urbaine, qui met à profit le savoir des archéologues, des étudiants et de spécialistes de l’Université Laval, de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et d’autres organisations.

La collection archéologique rassemblée est l’une des plus riches concernant la Nouvelle-France. À titre d’exemple, l’une des caves du premier palais contenait diverses marchandises entreposées pour des besoins militaires et diplomatiques, dont environ 2 000 garnitures de fusil en fer ou en laiton, plus de 25 000 pierres à fusil, des couteaux pliants, des médailles et des bagues dites « jésuites ».

Le premier palais de l’intendant.

Cartouche de Fonville / J.-B.-Louis Franquelin, Québec vue de la Canardière, 1699, Archives nationales du Québec, Centre d’archives de Québec, NC89-11-62, original conservé au Service historique de la Marine à Vincennes.

Le second palais de l’intendant. L’allée principale mène à un perron à deux volées d’escaliers. Les vestiges de ce perron ont permis de reproduire la forme des marches à l’entrée des Voûtes du palais.

Richard Short, Vue du Palais de l’intendant, 1761, Bibliothèque et Archives Canada,
C-000360.

Contreplatines de fusil en laiton entreposées dans les magasins du roi. De telles pièces décoraient les fusils servant d’objets d’échange pour la traite des fourrures à l’intérieur de l’immense territoire de la Nouvelle-France.

Îlot des Palais, collections archéologiques de la Ville de Québec, photographie Ville de Québec.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.