Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Québec dans l’univers amérindien

L’étude des sites archéologiques préhistoriques a démontré l’existence de vastes réseaux d’échange à travers l’Amérique du Nord.

À Québec, on pouvait se procurer directement ou par l’entremise de groupes intermédiaires des outils de pierre provenant de lieux aussi éloignés que Mistassini, le Labrador ou la portion des Appalaches située entre le lac Érié et le lac Ontario. Des objets de céramique, de coquillage, d’os et d’andouiller circulaient également. Plus tard, à la période historique, les marchandises européennes ont aussi voyagé par des réseaux commerciaux bien organisés. Comme aujourd’hui, le contrôle des biens et des routes était fréquemment source de luttes de pouvoir, de désaccords et d’affrontements.

Par ailleurs, au moyen des objets ou de l’apprentissage, les techniques et les traditions se transmettaient d'un groupe à l'autre. Ainsi tel vase ou telle pointe de projectile pourrait très bien avoir été fabriqué localement malgré sa ressemblance avec d’autres qui ont été mis au jour dans la région de Montréal, des Grands Lacs et même plus au sud.

Appartenance culturelle et réseaux d’échange

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.