Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Tête de pont de la rivière Saint-Charles

En 1759, une fortification temporaire a été élevée de part et d’autre de la rivière Saint-Charles afin de protéger un passage à gué qui permettait de circuler entre les deux rives.

Cette fortification était faite de remblais de terre. Édifiée à la hâte sur l’ordre du commandant des troupes françaises, le marquis Louis-Joseph de Montcalm (Candiac, 1712 – Québec, 1759), elle devait empêcher une invasion britannique venant de l’est. L’ouvrage n’a cependant pas servi à la défense de Québec.

Plan de 1759 indiquant la fortification temporaire de la rivière Saint-Charles, encerclée.

Détail de « Plan of the town of Quebec the capital of Canada in North America with the bason and a part of the adjacent country shewing the principal encampments and works of the British army commanded by Major General Wolfe and those of the French army commanded by the Lieut. General the Marquis of Montcalm during the siege of that place in 1759 », Bibliothèque et Archives Canada, H11/349/Quebec/1759.

emplacement du site Tête de pont de la rivière Saint-Charles

Emplacement

ADRESSE : Parc du Vieux-Passage situé à l’intersection de la 1re Avenue et de la 4e Rue

ARRONDISSEMENT :

QUARTIER :

Période

Périodes coloniale et contemporaine
De 1759 au début du 20e siècle

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.