Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Redoute du coteau de Giffard et quartier général de Montcalm

En 1759, le marquis Louis-Joseph de Montcalm (Candiac, 1712 – Québec, 1759), lieutenant général des armées en Nouvelle-France, est convaincu que les Britanniques vont répéter la stratégie adoptée par William Phips en 1690 et tenter de prendre Québec par la côte de Beauport. Il organise donc un système défensif sur la rive nord du Saint-Laurent, à l’est de Québec.

De la fin mai au début juillet, Montcalm fait construire une ligne de fortifications temporaires qui s’étend sur plus de 10 km. Elle comprend une dizaine de redoutes et des retranchements constitués de terre et de pieux.

Dans ce contexte, la rivière Beauport est un endroit névralgique. La rive ouest est pourvue de retranchements et une batterie de 12 canons, la Diable, défend l’embouchure. La redoute du coteau de Giffard, qui peut abriter une centaine d’hommes, est située sur les hauteurs au nord de l’entrée de la rivière. À bonne distance du rivage, elle joue un rôle de sentinelle sur la rivière et le fleuve et peut servir d’abri en cas de repli des troupes venant du sault de Montmorency. Selon la tradition orale, une maison avoisinante, connue sous le nom de « villa Montcalm », aurait été utilisée comme quartier général par le marquis de Montcalm.

Les travaux archéologiques réalisés en 2004 sur les sites de la redoute et de la villa Montcalm ont révélé que des perturbations majeures relativement récentes ont fait disparaître les vestiges de ces deux témoins de la guerre de la Conquête.

Défendre Québec et la colonie

Vue aérienne du coteau de Giffard vers 1950. L’emplacement de la redoute (dans le cercle) est encore visible sur cette photo. La flèche montre la maison où aurait été établi le quartier général de Montcalm.

Archives de la Société d’art et d’histoire de Beauport.

Cette maison, démolie en 1977, aurait servi de quartier général au marquis de Montcalm en 1759. La propriété appartenait à François Parant au 18e siècle. John Racey l’acquiert en 1824 et transforme la maison en villa.

Archives de la Ville de Québec, fonds Michel Bédard, n083170.

emplacement du site Redoute du coteau de Giffard et quartier général de Montcalm

Emplacement

ADRESSE : entre les avenues de Lisieux et de la Pagode et les rues Guimont et Hardy

ARRONDISSEMENT : Beauport

QUARTIER : Vieux-Moulin

Période

Période coloniale
1759

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.