Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Monastère des Récollets

Les restes végétaux

L’étude paléobotanique a révélé certains traits du paysage initial de la haute-ville et des jardins des particuliers puis du monastère aux 17e et 18e siècles.

D’après les restes végétaux, l’emplacement était à l’origine environné de grands arbres, dont des ormes. Il présentait, de plus, des taillis ou des haies naturelles de plantes à petits fruits : framboisier, fraisier, sureau, petit merisier, vinaigrier et aralie à grappes. Ces plantes étaient appréciées pour leurs baies comestibles, fréquemment apprêtées en confitures, et pour leurs vertus médicinales. Les mauvaises herbes étaient envahissantes et quelques espèces, comme le pourpier potager et la moutarde noire, étaient utilisées comme aliment ou médicament.

Les résidents ont planté des pommiers et cultivé la citrouille ou la courge, le chou ou le navet, le radis, le panais, le concombre, la bourrache, la jusquiame noire et l’ancolie. La bourrache est une plante potagère et médicinale aussi reconnue pour ses qualités ornementales. La jusquiame noire, aujourd’hui considérée comme une mauvaise herbe, avait de multiples usages médicinaux. Cette plante toxique, qui à forte dose provoque des hallucinations et des pertes de conscience, était plus particulièrement employée comme sédatif et pour soigner l’asthme. L’ancolie ornait les jardins d’agrément et servait à la décoration des autels.

Séminaire de Québec

Le monastère et les jardins des Récollets vers 1716.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec, E6, S8, P76.594.

La bourrache officinale.

Tiré de Otto Wilhelm Thomé, Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz, 1885, Wikimedia Commons.

Les ossements animaux

Pour la période couvrant le 17e siècle et le premier quart du 18e siècle, l’alimentation reposait sur la consommation de mammifères domestiques : bœuf, porc et mouton. On a aussi trouvé quelques ossements d’orignaux et de castor.

Les oiseaux et les poissons constituaient un complément au menu. Les espèces d’oiseaux identifiées sont le poulet et la tourte; on aurait aussi mangé de l’oie. Les espèces de poissons identifiées sont la barbue de rivière, l’anguille et le malachigan.

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.