Québec, l'accent d'Amérique

Patrimoine

L’archéologie à Québec

Monastère des Récollets

L’inventaire archéologique du parc de la cathédrale Holy Trinity a mis en relief le potentiel du site pour la connaissance de l’urbanisation de la haute-ville au milieu du 17e siècle et de l’occupation des lieux par le monastère des Récollets entre 1692 et 1796. L’étude paléobotanique a révélé certains traits du paysage initial et de l’aménagement des jardins aux 17e et 18e siècles.

Pour ce qui est de la période antérieure à 1692, les découvertes se rattachent à des propriétés ayant appartenu à des artisans, à un chirurgien et à des membres du conseil souverain. L’hospice des Récollets, qui s’installe sur le terrain de la sénéchaussée en 1681, a également laissé des traces, de même que le tout premier hôpital général présent sur l’ancienne propriété du chirurgien Madry de 1689 à 1692.

Les découvertes concernant le monastère des Récollets ont confirmé l’emplacement de l’aile nord-ouest de l’édifice et laissent croire que d’autres vestiges se trouvent sous la place d’Armes. Les fondations du corridor reliant cette aile aux latrines ont été dégagées. Les secteurs des jardins et des terrains de la communauté ont livré des couches de sol cultivé et des témoins d’aménagements extérieurs.

Les données provenant de l’occupation de la cathédrale Holy Trinity ont aussi permis de documenter un état ancien de l’aménagement du parc et de la place d’Armes.

emplacement du site Monastère des Récollets

Emplacement

ADRESSE : 31, rue des Jardins

ARRONDISSEMENT : La Cité-Limoilou

QUARTIER : Vieux-Québec–Cap-Blanc–colline Parlementaire

Période

Périodes coloniale et contemporaine
De 1650 à aujourd’hui

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.